Qui suis-je?

Je suis Roxane, petite nouvelle dans le monde de végéta*isme… Enfin je dis petite nouvelle mais commençons par le commencement!
Depuis toute petite, j’ai toujours aimé les animaux : leur compagnie, leur caractère, leur mode de vie, etc… Je dis ça aussi bien pour les animaux domestiques que pour les animaux sauvages.
Et comme beaucoup j’ai été élevée en aimant les animaux mais aussi en les mangeant. Et le pire c’est que j’aimais vraiment, mais alors vraiment, la viande, le poisson, le fromage, le beurre, la crème.
Ma grand-mère maternelle m’a parallèlement transmis l’amour de la cuisine : la bonne cuisine française avec ses plats en sauces, ses desserts regorgeant de crème pâtissière, ses plateaux de fromages bien gras… J’adorais aller chez elle et mettre la main à la pâte.

Bref, c’était très normal!

Mais finalement, d’autres petites choses germaient en moi… Oui je mangeais des produits animaux et je trouvais cela « très bon »… seulement je ne supportais pas l’idée que certains maltraitaient les animaux.
Quelques « petits événements » m’ont marqués enfant. Comme le jour où ma nourrice m’a emmené dans une ferme et que j’ai vu un cochon être égorgé et se vider de sang (j’entends encore ses cris), celui où mes parents m’ont emmené visiter un élevage d’oies et que je les ai vu se faire gaver, ou encore une fête de village dans laquelle plusieurs ânes étaient en plein soleil, sans eau, avec peu de place et des hordes d’enfants autour d’eux. J’étais aussi révoltée par les tests sur les animaux, ceux trimballés dans des cirques et ceux abandonnés par leurs maîtres avant de partir en vacances…

Le temps a passé, et en 2013 j’ai commencé à m’intéresser à ce que je mangeais (les additifs, la malbouffe…) dans le but d’être en meilleure santé.
Et arrive le moment crucial où je me penche sur la question de l’élevage et de l’abattage. Autant dire qu’on ne s’en remet pas.
En juillet 2014, un beau matin, je regarde mon amoureux et lui dis : « Tu vas peut-être te moquer de moi, mais je vais être végétarienne! ». Réponse : « Ah mais je m’en doutais un peu ». Depuis il est mon meilleur ambassadeur auprès de personnes que je ne connais pas (ses collègues de boulot par exemple).

Nous voici donc aujourd’hui! Je suis « végétarienne » à l’extérieur, principalement « végétalienne » quand je mange à la maison et je tends progressivement vers le véganisme (je n’achète plus de cuir, ne prends que des cosmétiques et produits d’hygiène vegan, idem pour les produits ménagers, etc…). L’idéal étant d’être définitivement vegan. Mon chéri est quand à lui « végétarien » à la maison (ben oui, c’est moi qui cuisine la plupart du temps et il consomme des produits laitiers et œufs) et « omni » à l’extérieur.
C’est un changement qui se fait, en ce qui me concerne, progressivement mais toujours avec la même passion.

Et vous savez quoi? Je me sens beaucoup mieux dans ma peau! Plus en phase avec la personne que je suis vraiment.

Si je fais ce blog aujourd’hui c’est justement pour en parler. Pour montrer aux autres que choisir ce mode de vie n’est pas une contrainte. Pour peut-être aider d’autres personnes à le devenir. Pour faire découvrir des coups de coeur. Bref, pour partager!

Avec Version végétale je voulais montrer que quelque chose avait germé en moi, que je reste la même personne mais sans souffrance animale.

J’espère que vous trouverez votre bonheur parmi ces pages! N’hésitez pas à dire si ce que vous y voyez vous plaît ou si quelque chose vous interpelle…

A bientôt sur Version végétale!

Publicités

6 réflexions sur “Qui suis-je?

  1. C’est assez bizarre de te lire car je suis actuellement le même cheminement que tu as vécu en 2013. ca me rassure en même temps car je me dis que ce que je vis n’est pas un caprice. Merci pour ce blog.

    J'aime

    • Bonjour Elaudyie!
      J’imagine bien ton ressenti! Et je pense qu’au début, même si on a des convictions, on a peut-être du mal à savoir si ce qu’on fait est « bien » ou pas, on se sent un peu « décalé(e) » ou capricieuse comme tu dis. Surtout que ça interpelle les autres et je me souviens, à l’époque, qu’ils avaient tendance à me faire cogiter.
      Dans tous les cas, l’important c’est de se sentir bien dans sa tête et dans sa peau et je te souhaite vraiment d’arriver à faire ton cheminement le plus sereinement possible 🙂
      Merci pour ton commentaire 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s