Se « soigner » vegan

Je ne sais pas vous, mais personnellement, quand j’ai décidé de me diriger vers le véganisme c’était pour avoir un mode de vie respectueux de tous les êtres vivants, plus réfléchi et responsable.

Quand on parle de véganisme aux autres, les non-initiés 😉 , la première chose qui est abordée en général c’est notre alimentation. Mais il y a bien sûr l’habillement, les loisirs, les cosmétiques… ou encore la santé!
Depuis quelques temps déjà, cette question me trottait dans la tête : j’avais vu et lu pas mal de documentaires et articles sur le sujet. La lecture du livre Profession : Animal de laboratoire d’Audrey Jougla est aussi riche d’enseignements à ce sujet.

Mais jusque-là je ne savais pas vraiment quoi faire. Je restais assez « passive » pour ce qui était de réfléchir à une autre façon de me soigner.
Et voilà qu’il y a quelques semaines, le jour de mon anniversaire, je me retrouve avec une angine carabinée, toute fiévreuse, à avoir passé une nuit blanche à cause de la douleur… Je suis rarement dans un tel état mais là impossible d’éviter le médecin! Et le verdict est tombé : angine, antibiotiques, cortisone (ultra-doppante), et tutti quanti!

fièvre

L’effet de la cortisone malgré la fièvre… Pas très très sain tout ça!

Ce qui est assez étrange c’est que j’ai vécu cette angine comme un échec : pourquoi ne pas consommer de produits d’origine animale, utiliser de cosmétiques estampillés « vegan », veiller à ne pas porter de laine, cuir, soie, daim, etc… pour prendre des médicaments testés sur les animaux dans des conditions ignobles et contenant, par exemple, du lactose? Ça n’avait pas de sens… Sans compter sur l’impact écologique des médicaments et de leurs emballages ainsi le monde de l’industrie pharmaceutique qui me met hors de moi…
Attention, je précise que, malgré tout, si j’avais une maladie grave, je ne fais pas partie des gens qui refuseraient un traitement.
Non pas parce que ma vie est plus importante que celle d’un autre être vivant ayant subi des tortures indescriptibles pour que je puisse bénéficier d’un traitement, mais parce que je considère que je serais plus utile vivante pour parler véganisme et défendre la cause animale que morte et enterrée… Toutefois, je tiens à préciser que je ne juge absolument pas les personnes refusant toute forme de traitement médical ou pharmaceutique quel qu’il soit.

Je me suis donc lancée dans des recherches : quels sont les trucs et astuces des vegans? Existe-t-il des médicaments non testés? Peut-on se « soigner vegan »?
Concrètement je vous conseille de vous documenter de votre côté si cette question vous intéresse car il y a de nombreuses méthodes pour prendre soin de sa santé (huiles essentielles, acupression, méditation…) et même si certaines me laissent sceptiques, j’avoue que d’autres sont passionnantes mais demandent un vrai travail de recherches et d’apprentissage.

Je vous propose donc les petites astuces que j’ai trouvés.

Se soigner vegan
ATTENTION : il me paraît important de signaler que je suis une personne en bonne santé générale. Je n’ai pas de maladie chronique ou grave, mon bilan sanguin est excellent, je veille à manger varié et n’ai pas un mode de vie très vie rock’n’roll (genre je n’abuse pas de l’alcool, je ne fume pas, je dors plutôt bien…). Je suis également rarement malade (1 fois par an?) et en gros, à part des rhumes en hiver, je n’ai vraiment pas à me plaindre.
Ce sont donc des remèdes de « confort » que je vous propose ici. D’ailleurs si certains vous intéressent, n’hésitez pas à faire des recherches et surtout à demander conseil à votre médecin/pharmacien!

  • Pour les maux de tête :
    Mon choix s’est porté sur l’huile essentielle de menthe poivrée. J’ai parfois des maux  de tête liés à la fatigue ou à mon travail sur ordinateur.
    La menthe poivrée a des propriétés analgésiques et anesthésiques qui les soulagent. Il suffit d’appliquer deux gouttes d’HE sur les tempes ainsi que le front en massant délicatement pour soulager la douleur. N’hésitez pas à la tester dans le creux de votre coude pour voir comment vous réagissez à cette huile!
    Elle est aussi efficace pour les problème de digestion et de nausée.
    Attention : cette huile ne doit en aucun être utilisée par une femme enceinte, ni sur les enfants en bas âge!
  • Pour les maux de gorge :
    Des « tisanes » maison! Dans une petite casserole porter de l’eau à ébullition, faire ensuite infuser 3 branches de thym pendant 3 minutes et ajouter le jus d’un demi-citron. Un petit peu de sirop d’érable pour le goût et le tour est joué!
    Vous pouvez vous faire cette infusion 3-4 fois/jour.
    Le thym et le citron sont des antiseptiques et antiviraux naturels bien puissants qui soulagent les gorges irritées ainsi que la toux.
    Vous pouvez d’ailleurs vous faire une tisane de thym après un repas un peu trop copieux car il aide aussi à la digestion.
  • Pour les états grippaux :
    Vous vous souvenez du Vicks VapoRub? Mais si! Cette « pommade » qui pue et que votre maman ou grand-maman vous tartinait généreusement sur le thorax, le dos ou même sur les pieds! Ça sentait tellement fort! Et ce pot bleu si glamour et sexy qui trônait fièrement sur votre table de nuit! 🙂 N’empêche que ça ne marchait pas trop mal ce truc!
    Ça rend nostalgique hein?
    Pas de panique, j’ai la solution! Enfin c’est plutôt la blogueuse Biotiful Poison Ivy qui a la solution! Et grâce à elle, la recette de la pommade que même votre maman/grand-maman n’y verrait que du feu, vous pouvez la faire chez vous!
    Retrouvez la recette en cliquant sur ici : Dupe de Vicks VapoRub.
    Bref, pour pas cher, vous avez une pommade qui sent fort mais qui est naturelle et non testée! (enfin, comme pour l’huile essentielle de menthe poivrée, testez-là sur vous avant de l’utiliser 🙂 )
  • Pour les maux de ventres, diarrhées et problèmes digestifs :
    L’argile verte! Parce que oui, en plus de vous rendre ridicule quand vous vous tartouillez le visage avec histoire de purifier vos pores en profondeur, l’argile verte a des vertus assez intéressantes : elle sert de pansement sur les parois gastriques, est anti-infectieuse et cicatrisante.
    Dans ce cas, l’utilisation est simple : on mélange 1 cuillère à café d’argile dans un verre d’eau qu’on laisse reposer. Il suffit ensuite de boire l’eau (mais pas le dépôt d’argile au fond du verre). Vous pouvez le faire 3 fois/jour.
  • Pour les douleurs musculaires :
    Alors là, j’avoue que je ne me suis pas cassé la tête! (quoi? je suis une feignasse??? oui…). Lorsque j’ai fait ma commande sur Aroma-Zone, j’ai vu qu’il y avait différentes huiles de massage toutes prêtes! Étant donné que je n’ai pas beaucoup de matériel chez moi pour faire des cosmétiques, j’ai pris un mélange déjà tout prêt : Huile de massage BIO Musculaire. Il ne contient aucun produit d’origine animale, est bio et non testé sur les animaux!
    Composée de plusieurs huiles essentielles, cette « huile de massage idéale après le sport ou un exercice physique, ou bien en cas de contracture, faux mouvement, crampe ou torticolis, à appliquer en massage sur les muscles endoloris« .
  • Pour booster mon immunité :
    Oui, parce que le mieux, plutôt que de devoir se soigner, c’est d’anticiper! Du coup, j’ai investit dans l’huile de massage BIO Immunité, toujours chez Aroma-Zone.
    « Cette synergie d’huiles essentielles respiratoires, purifiantes et fortifiantes de Ravintsara, Tea tree et Citron BIO avec les huiles essentielles antivirales, expectorantes et stimulantes de Niaouli et d’Eucalyptus radié, sera une puissante alliée pour stimuler les défenses naturelles de l’organisme, dégager le système respiratoire et prévenir les infections hivernales ».
    En gros dès que je commence à me sentir flapie ou si mon chéri est malade, je m’en applique sur le thorax et dans le dos matin et soir et, pour moi, c’est vraiment efficace (en plus de sentir bon les plantes!).
    Beaucoup de vegans utilisent aussi CitroPlus à l’extrait de pépins de pamplemousse (qui est plus onéreux, d’où mon choix de l’huile BIO Immunité) mais je n’en vois que des bons avis!

Voilà pour ma « trousse » à pharmacie! Au total, en achetant de quoi faire les mélanges et les huiles sur Aroma-Zone (non, je n’ai pas d’action chez eux) et en pharmacie, j’en ai eu pour moins de 40€. Sachant que certaines huiles essentielles me serviront pour d’autres choses.

Si le sujet vous intéresse,voici également quelques liens :

Sur la souffrance animale, en rapport avec l’ouvrage d’Audrey Jougla, l’émission La tête au carré (France Inter) :
http://www.franceinter.fr/player/export-reecouter?content=1179807

Une vidéo très simple et claire sur la chaîne Youtube du site Gaïa Kids sur le thème de l’expérimentation animale :

Un article de 2014 intitulé « Les véganes et les médicaments » avec des sources intéressantes.

Un extrait du JT de France 2 du 4 avril 2015, avec une intervention d’Audrey Jougla:

Il y a aussi une vidéo très intéressante de Magalie (Cherrypepper) concernant les remèdes vegans sur son site « payant » Zest of cherry.

Et vous, vous vous soignez comment? Avez-vous des remèdes de grand-mère efficaces?

Publicités

7 réflexions sur “Se « soigner » vegan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s